Bienvenue sur PocketPC France
Actuellement, 14 visiteurs en ligne

 Dur d'admettre qu'on travaille pour des projets pas populaires
 Publié le 22/06/2018 à 10:00
Alors que le PDG de Microsoft Satya Nadella a livré aux employés de Microsoft sa vision sur la stratégie de l'immigration nord-américaine en affirmant clairement que Microsoft ne travaillait pas avec des projets en rapport direct avec la séparation des enfants de migrants, un certain nombre d'employés ne semblent pas vraiment d'accord avec la situation.

Selon TheNewYorkTimes une centaine de collaborateurs Microsoft ont écrit une lettre pour protester contre le fait que Microsoft travaille avec le service de l'immigration, justement le service qui séparait les enfants de leurs parents étant entrés illégalement sur le sol américain avant que le président Trump change son fusil d'épaule sur le dossier. Ne voulant pas juger ce dossier plus qu'un autre car n'ayant tout simplement pas toutes les informations nécessaires pour le faire, nous pouvons par contre nous insurger contre le mensonge permanent de ces multinationales.

Celles-ci usent et abusent d'actions, de communiqués de presse, de témoignages pour se donner une bonne image alors que la réalité est bien plus sombre. Qu'elles s'appellent Microsoft, Apple, Google, Amazon, … toutes ces entreprises n'ont aucun remord lorsqu'elles travaillent avec les gouvernements ou même des utilisateurs / vendeurs d'armes. Nous ne voulons pas les juger pour ça car c'est ainsi que notre monde fonctionne mais putain … que stoppe cette hypocrisie permanente sur le respect de l'humanité alors que leur motivation première à tous est le pognon !

 Paiement mobile, peut mieux faire !
 Publié le 21/06/2018 à 10:00
Vu par beaucoup d'entreprises comme une véritable poule aux œufs d'or, le paiement mobile se démocratise de plus en plus avec de plus en plus de solutions disponibles. Si nous avons commencé en ce qui nous concerne avec Orange Cash, sur un Windows Phone, il faut avouer que l'offre s'est aujourd'hui bien étoffée. Sympa d'avoir le choix mais est ce que cette abondance d'offre permet à l'utilisateur de pouvoir s'offrir un service de qualité ?

Pour commencer en choisissant ce paiement mobile il faut savoir que ça ne se passera pas toujours bien au moment de payer. Entre les commerçants qui refusent ce mode de règlement en dessous d'un certain montant à cause de frais pratiqués par les banques et ceux chez qui ça ne fonctionne pas de manière identique suivant le service utilisé, si payer avec son mobile est plus simple qu'il y a 2 ans, ça n'est pas aussi simple qu'avec une carte bancaire alors que justement ce paiement mobile nous est vendu comme remplaçant de ces cartes bancaires.

Aujourd'hui les offres ne sont clairement pas de même qualité. Par exemple Boursorama via son partenaire Paylib ne propose le paiement mobile que sur iPhone. Pourquoi ça quand on sait que 80% des smartphones vendus sont dans le camp du robot vert ? Chez Orange Cash, le seul compatible iOS, Android et Windows Mobile, il faut être client Orange et alimenter ce compte prépayé impose des frais à chaque versement. Chez Orange Bank c'est la misère totale avec une application qui marche très mal et qui impose d'être client de l'opérateur pour le paiement mobile sur Android et n'existe pas sur Windows Mobile !

Un article qui au final a été rédigé pour vous inviter à la prudence si vous désirez vous lancer dans le paiement mobile. Que ce soit les services proposés directement par les banques ou ceux utilisant votre carte bancaire habituelle (Apple, Samsung, Google, …), il est préférable de bien se renseigner auprès de son entourage pour ne pas être déçus. Ils possèdent tous leurs avantages ou inconvénients mais comme ce ne sont pas les mêmes, à vous de trouver VOTRE meilleur service.

 Microsoft s'est-il offert les développeurs qui lui font défaut ?
 Publié le 20/06/2018 à 10:00
Comme l'avait très bien compris Steve Ballmer le précédent PDG de Microsoft, les développeurs sont l'élément indispensable à la réussite d'une entreprise qui propose un système d'exploitation. Avec sa nouvelle politique misant tout sur les services, on a l'impression que Microsoft a oublié cette règle de base et l'a payé au prix fort en ayant un "Microsoft Store" qui fait vraiment pitié face au précurseur App Store et au très garni Play Store. Bernard Ourghanlian, Directeur Technique et Sécurité, nous confirme cette situation en déclarant que "Ce qui fait aujourd'hui la richesse du logiciel c'est la communauté des développeurs".

Pour essayer de régler ce problème qui s'est réellement creusé depuis le changement de direction à la tête de l'entreprise, Microsoft s'est offert GitHub en espérant par la même occasion attirer de nombreux développeurs dans "le monde Microsoft". Pensez-vous que le rachat de ce portail WEB consacré au partage et à la gestion de projets de développement permettra à Microsoft de trouver les développeurs qui font tant défaut à son Microsoft Store ?

 Les réseaux sociaux sont-ils les maîtres du monde ?
 Publié le 19/06/2018 à 10:00
Il y a quelques jours le compte Twitter de l'émission à succès TPMP a été suspendu durant quelques heures. Ne voulant pas entrer dans une polémique mettant face à face les Pro-TPMP et les Anti-TPMP nous n'allons bien sûr pas lancer un débat sur cette émission mais plutôt nous interroger sur la suspension arbitraire des comptes Twitter. En effet il semble que ce compte Twitter a été suspendu de manière unilatérale sans qu'aucune décision de justice n'ait été prise. La décision a été prise tout simplement par Twitter parce qu'une société française spécialisée dans la protection des droits d'auteur en aurait tout simplement fait la demande ! Une situation qui nous surprend vraiment et qui nous fait nous interroger sur le pouvoir de censure de ces réseaux sociaux qui peuvent supprimer ou suspendre des comptes sans aucune justification selon leur bon vouloir.

Une énième histoire avec ses réseaux sociaux qui ont une manière bien à eux de voir ou rendre la justice. Quand on voit la véritable galère que vit des milliers de personnes harcelées sur ce mêmes réseaux sociaux pour faire supprimer des messages ou des photos insultantes ou humiliantes et la facilité qu'ont certains à faire supprimer des message "juste pour des histoires d'argent", on vous invite vraiment à la plus grande méfiance quant à leur utilisation. Pour nous ces réseaux sociaux doivent être utilisés avec toute la prudence qu'il se doit. Moins on les utilise, moins de risques on prend.

Alors que le gouvernement français a décidé de remplacer son application autonome d'alerte par ces réseaux sociaux, n'est-il pas possible qu'à un moment critique ils puissent suspendre un compte qui pourrait sauver des centaines de personnes, tout simplement parce que ce compte n’aurait pas appliqué "leurs règles" ?

 Microsoft a décidé de couler l'informatique et le cloud !
 Publié le 18/06/2018 à 10:00
Aussi étonnant que cela puisse paraître, Microsoft a en effet parmi ses projets de couler l'informatique ! Bien entendu il faut prendre cette phrase au second degré car ce que Microsoft expérimente actuellement est la possibilité d'avoir des centres d'hébergement de serveurs informatique sous-marins. Baptisé Natick ce projet est réalisé en collaboration avec l'entreprise française Naval Group dont le cœur de métier est justement son savoir-faire de marinier.

Une idée originale qui permettra peut-être à certains pays de pouvoir s'offrir une indépendance informatique en hébergeant ses propres datacenters alimentés électriquement par les courants marins, refroidis par l'eau de la mer et utilisables quasiment partout sur le globe. Cette idée n'est bien sûr qu'un projet en phase de test pour le moment mais rien que le fait d'y avoir pensé et avoir pris le risque de le tester méritait qu'on s'y intéresse un peu.

Microsoft a réussi à couler Windows Mobile, réussira-t-il à couler le cloud comme semblait le vouloir son PDG avec son "Mobile First, Cloud First" ;)

 Vos vies privées ne vous appartiennent plus !
 Publié le 15/06/2018 à 10:00
Voici un bon titre "putaclics", même si nous regrettons de ne pas pouvoir en tirer profit faute d'afficher des la publicité. Si le titre est attirant c'est une nouvelle fois pour vous rappeler que tous ces outils proposés gratuitement par les géants de l'informatique sont de véritables aspirateurs de vie privée qu'il faut utiliser le moins possible. Ils sont certes pratiques mais pour avoir une image forte c'est un peu comme le dealer de drogue qui vous offre les premières doses pour que vous deveniez un de ses clients. La métaphore est peut-être forte mais le côté addictif est assez comparable.

Si nous vous parlons une nouvelle fois de cette situation concernant l'aspiration de nos vies privées, c'est que "Shogun" via un commentaire publié dans un autre de nos articles, nous a invité à consulter cet article de "La Quadrature du Net". Un article que nous vous invitons également à découvrir sans attendre car vous pourrez constater par vous-même que malgré les promesses des fournisseurs de services d'assistants vocaux comme Apple, Google ou Microsoft, les enregistrements réalisés ne sont pas analysés que par des machines comme on nous l'assure. Beaucoup de ces enregistrements d'utilisateurs sont écoutés par des humains, sans que leur propriétaire initial n'ait donné son accord !

Même si nous nous attendions à des pratiques étonnantes, nous devons admettre avoir été surpris par cet article et ce témoignage audio (Vidéo mais sans visage de Julie la témoin) sur certaines procédures de développement de Cortana, l'assistante vocale de Microsoft. Sincèrement nous n'avions pas imaginé une seconde que l'Intelligence Artificielle qu'on nous vendait depuis des années comme révolutionnaire était si archaïque en faisant travailler des personnes embauchées en sous-traitance sans réelle sélection aussi bien sur leurs compétences que sur leur moralité. Le pire est quand dans ce témoignage il est fait écho d'enregistrements non volontaires et que ces derniers sont quand même collectés et analysés !

Si vous avez 10 minutes de libre devant vous, consultez sans attendre cet article "Derrière les assistants vocaux, des humains vous entendent" car il vous permettra peut-être de comprendre qu'il ne faut surtout pas faire confiance à ces enregistreurs de vie privée. Comme à chaque fois qu'on traite un article sur ce sujet on va se faire insulter par ces jeunes qui restent persuadés que c'est le progrès et qu'on à rien à craindre quand on n'a rien à se reprocher. OK mais ça ne vous dérange pas vous d'être certain qu'à un moment de votre vie Google saura avant vos proches que vous avez un cancer, que Microsoft a su avant vos parents que vous étiez hétérosexuel (Une situation qui sera certainement honteuse dans quelques années), qu'Apple saura avant votre conjoint que vous avez perdu votre emploi …

On ne sait pas pour vous mais en tous cas nous ça nous inquiète et on n'a pas envie que nos vies soient enregistrées pour être exploitées un jour où l'autre par d'autres. On ne peut certes plus se protéger complètement mais en limitant l'utilisation de nombreux services en lignes, on limite notre empreinte digitale.

 Totalement irréel, Alcatel IDOL 4 Pro toujours disponible !
 Publié le 14/06/2018 à 10:00
Il y a un peu moins d'un an, voir article du 13 Juillet 2017, on vous parlait du fait que le Windows Phone Alcatel IDOL 4 Pro était disponible sur le Microsoft Store au tarif énorme de 480 Euros. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il est toujours proposé sur le même Microsoft Store au même tarif totalement déraisonnable !

Sincèrement reste-t-il des personnes censées et compétentes chez Microsoft pour oser encore laisser en vente ce modèle de Windows Phone à ce tarif ? Y-a-t-il quelqu'un au courant chez Microsoft France qu'à "la Corp." la décision d'abandonner les Windows Phone et les smartphones Windows a été prise il y a bien longtemps et qu'il serait vraiment temps de solder les quelques modèles restants pendant que des acheteurs existent encore ? Sans être méchant à chaque jour qui passe l'écosystème Windows Mobile perd des utilisateurs qu'il ne retrouvera certainement jamais.

On a de plus en plus l'impression que les Windows Phone c'est aujourd'hui pire que le Titanic. Lors du naufrage du Titanic le capitaine et les membres d'équipage ont certainement tout fait pour sauver ce qui pouvait être sauvé alors que pour les Windows Phone on a vraiment l'impression que tout est fait pour accélérer la descente vers les profondeurs de l'océan.

 Le smartphone le plus vendu n'est pas un Windows Phone
 Publié le 13/06/2018 à 10:00
Pour exister, de nombreux instituts, ou d'entreprises vendant des chiffres pour être plus précis, publient régulièrement des études plus ou moins sérieuses sur tout et n'importe quoi. Régulièrement nous sont proposés des chiffres sur les smartphones les plus vendus à travers le monde. C'est une nouvelle fois le cas avec l'institut "IHS Markit" dont nous n'avions jamais entendu parler jusqu'à ce WE. Suivant ce dernier la liste des smartphones les plus vendus en ce début d'années 2018 :
- iPhone X (12,7 millions de terminaux)
- iPhone 8 (8,5 millions de terminaux)
- Galaxy Grand Prime Plus (8,3 millions de terminaux)
- iPhone 8 Plus (8 millions de terminaux)
- Galaxy S9 Plus (7,4 millions de terminaux)
- Galaxy One 5 (7,2 millions de terminaux)
- Galaxy S9 (7,2 millions de terminaux)
- iPhone 7 (5,8 millions de terminaux)
- iPhone 6 (5,6 millions de terminaux)
- Galaxy J7 (5,2 millions de terminaux)

En bref au vu de ces chiffres il n'existe que 2 fabricants de smartphones sur le marché. Des chiffres à bien sûr relativiser car il s'agit des modèles les plus vendus. Logiquement avec peu de références Apple qui représente 20% du marché est très bien représenté dans ce classement et de manière tout aussi logique, les milliers de modèles différents de smartphones Android qui se vendent par palettes chaque jour ne le sont pas.

Etonnement on n'y retrouve pas de Windows Phone alors que le nombre de modèles différents de smartphones Windows est lui aussi réduit … mais ça c'est une autre histoire ;)

 Qualcomm® Snapdragon™ 850, le processeur spécial Windows
 Publié le 12/06/2018 à 10:00
Ayant toujours eu un don concernant l'avenir du marché des smartphones pour lequel nous voyions toujours un succès de smartphones Windows, le 1er Avril dernier nous vous annoncions l'arrivée prochaine d'un Microsoft Lumia 1050 avec un processeur du type Qualcomm® Snapdragon™ 850. Si pour le moment Microsoft n'a pas confirmé cet appareil, la première étape semble tout de même franchie avec l'annonce officielle de ce processeur Qualcomm® Snapdragon™ 850.

C'est lors du Computex 2018, un salon dédié au numérique qui se tient tous les ans en Asie, que le fabricant américain de processeurs a annoncé ce Snapdragon™ 850 qui est une version vitaminée du Snapdragon™ 845, spécialement développée pour le système d'exploitation Windows 10 pour processeurs ARM. Les cœurs de ce processeur sont cadencés à 2,95 GHz au lieu de 2,8 GHz dans le Snapdragon™ 845. Comme souvent avec Qualcomm®, la nouvelle famille de processeurs est bien meilleure que la précédente avec des chiffres donnés qui font toujours rêver Par exemple les processeurs de la génération 845 / 850 sont 30% plus performants et améliorent l'autonomie des appareils de 20% par rapport à la génération précédente du 835.

Au final comme souvent avec les fabricants de processeurs, la nouvelle génération écrase la précédente mais dans les faits les améliorations réelles de performances sont minimes lors d'une utilisation classique des appareils et l'amélioration de l'autonomie ne se constate qu'en laboratoire. Pour rester positif, l'annonce d'un nouveau processeur est toujours une bonne nouvelle mais ça reste une évolution normale d'un marché qui a besoin de techniquement progresser s'il veut entretenir la flamme auprès des utilisateurs prêts à changer de matériel assez souvent.

 J'ai fait un rêve, un même Windows pour tous types d'appareils !
 Publié le 11/06/2018 à 10:00
Quel réveil difficile en ce matin du 21 Janvier 2015. Enfin pas plus compliqué que les autres mais quel plaisir d'envisager un avenir technologique prometteur grâce aux promesses faîtes par Microsoft hier soir. Qui aurait imaginé un seul et même Windows qui fonctionne sur tous types d'appareils en partant par exemple de lunettes holographiques jusqu'à des supercalculateurs permettant à des intelligences artificielles de nous soigner bien plus efficacement.

Selon les paroles de Terry Myerson de chez Microsoft, cette nouvelle version de Windows révolutionnera notre quotidien. Quel monde de rêve à attendre grâce à ce nouveau Windows 10. Qu'en sera-t-il dans 3 ans par exemple ? Des smartphones Windows qui se synchronisent automatiquement et qui permettent de passer des appels à partir de son ordinateur ? La possibilité de terminer sa partie entamée sur sa Xbox sur son nouveau smartphone Windows 10 ? La mort probable d'un iPhone qu'Apple n'a pas réussi à faire évoluer ? Un Android qui arrivé à maturité n'intéresse plus vraiment ?

Mince mon Samsung Galaxy S9+ vient de sonner, il est temps de prendre le petit déjeuner. Saloperie de smartphone Android qui m'a détruit mon monde parfait en me rappelant dès le premier regard du matin que Microsoft s'est bien foutu de nous il y a 3 ans et qu'il a entretenu le mensonge depuis. Même Windows 10 n'a pas tenu ses promesses. Après plusieurs mises à jour majeures il fonctionne moins bien qu'un Windows 7 dont il s'inspire pourtant. Quant au store unique, n'en parlons pas. Il est tellement unique que bientôt il n'y aura plus qu'un unique éditeur pour y proposer des applications ! C'est peut-être ça en fait la signification de "Microsoft Store".

 Pourquoi avoir abandonné Windows Phone et continuer Bing ?
 Publié le 08/06/2018 à 10:00
La messe est dite et on ne peut rien y faire quoi qu'on en dise ou quoi qu'on en pense : Le Windows Mobile que nous avons connu est mort. Malgré cette situation et devant le total manque d'explications de Microsoft face à cette décision, permettez-nous de nous interroger une fois de plus sur le pourquoi du comment. En effet si le côté parts de marché misérables de Windows Mobile dans un marché des smartphones monopolisé par Google et son robot vert dans lequel Apple arrive à survivre grâce à une très bonne image de marque et des marges plus que confortables, est la principale excuse souvent avancée, il va falloir que quelqu'un nous explique cette situation.

Tous les analystes sont d'accord pour affirmer que garder Windows Mobile à flot était impossible pour Microsoft car son système n'arrivait pas à dépasser les 10% de son marché au niveau mondial. OK nous ne sommes pas économistes, nous n'avons pas fait une grande école de commerce, mais comment un Windows Mobile qui arrivait à 10% de parts de marché et même bien plus dans certains pays comme la France, peut-il être insupportable pour une entreprise de l'envergure de Microsoft. Dans le même temps Microsoft continue en effet de maintenir en vie son service Bing qui lui-même n'arrive pas à passer cette barre des 5% des parts de marché (Chiffres WebRankInfo), toujours face au même Google !

Nous n'allons pas refaire l'histoire mais nous aurions vraiment aimé connaître les véritables raisons de cet abandon de Windows Mobile. Avec Bing et d'autre services, Microsoft nous a prouvé qu'on pouvait continuer de faire vivre un produit qui n'arrive pas à décoller alors pourquoi pas avec les Windows Phone qui eux commençaient à creuser timidement leur place dans un marché où avoir 3 acteurs n'est clairement pas une mission impossible.

 Méfiance avec les petites augmentations de tarif chez OrangeCash
 Publié le 07/06/2018 à 10:00
Alors que nous étions très heureux de vous présenter, il y a plus de 2 ans déjà, le service Orange Cash qui permet de réaliser des paiements sans contact sur smartphones Android et Windows Phone, voulant rester honnêtes avec nous même nous tenons à vous informer que nous avons demandé hier la résiliation de ce service. Si la qualité du service lui-même n'est pas à remettre en cause, même si les bons plans ne sont plus ce qu'ils étaient, ce sont les nouvelles conditions d'utilisation qui nous ont dirigées vers la sortie.

Publiées en Février 2018, ces nouvelles CGU informent les utilisateurs du service qu'un certains tarifs ont changé. Ce changement n'étant pas mis en avant clairement, on tenait à vous en informer. Alors que qu'il n'y avait aucun frais de tenue de compte jusqu'alors, à compter du 1er Juin 2018, en l'absence d'utilisation du service Orange Cash pendant une période supérieure à un mois, des frais d'un montant d'1 Euro par mois pourront être prélevés. Pour un rechargement du compte par virement bancaire, une somme de 0,79 Euro sera prélevée alors qu'avant ce mode de rechargement était totalement gratuit.

Des frais qui ne sont bien sûr pas énormes mais quand on a fait le choix comme nous de migrer sur un autre moyen de paiement mobile, l'utilisation du pourtant sympathique Orange Cash est bien moindre. Afin d'éviter les mauvaises surprises on a préféré quitter le navire. Un petit article pour vous rappeler la situation et que vous puissiez prendre la meilleure mesure si vous êtes un utilisateur de ce service. En ce qui nous concerne Orange Bank sur Android c'est parfait même si leur application mobile reste toujours aussi misérable.

 Prochain challenge, sortir son smartphone dans le métro parisien
 Publié le 06/06/2018 à 10:00
Connu pour être un lieu où la sérénité et la sécurité sont les mots qui les décrivent le mieux, les transports parisiens vont-ils nous imposer de sortir nos précieux smartphones de nos poches ? Valérie PECRESSE, Présidente de la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités, Guillaume PEPY, Président du Directoire de SNCF et président directeur général de l’Épic SNCF Mobilités, et Hiba FARES, Directrice en charge du pôle Expérience clients, Service et Marketing de la RATP, présentaient il y a quelques jours, lors du salon VivaTech, une expérimentation qui sera proposée dès l’automne 2018 aux voyageurs franciliens : l’achat et la validation du titre de transport via leur smartphone.

Si la dématérialisation est dans l'ère du temps avec des smartphones qui servent à faire de plus en plus de choses, ceux qui ont décidé cette expérimentation ont-ils déjà pris le métro parisien un jour. La règle de base dans ces transports est de ne sortir aucun objet de valeur sous peine de créer un transfert de propriété non désiré, appelé plus communément, vol à l'arraché. Même si l'illustration de ce petit article nous montre un Windows Phone, l'expérimentation ne fonctionnera que sur smartphones Android compatibles NFC pour les clients de l'opérateur Orange / Sosh, la sécurité de la solution étant assurée par la carte SIM comme pour les solutions de paiement sans contact Orange Cash ou Orange Bank. Ça aurait pu techniquement fonctionner sur Windows Phone comme Orange Cash, mais ce n'est pas prévu.

 Microsoft dépasse la capitalisation boursière d'Alphabet /Google
 Publié le 05/06/2018 à 10:00
Même si les utilisateurs de Windows Phone restent persuadés dans leur grande majorité que Microsoft n'est plus le même et à perdu son âme depuis l'arrivée de M Satya Nadella à sa tête, une chose est sûre, le nouveau dirigeant est très efficace commercialement parlant. Vu que les affaires et les sentiments font rarement bon ménage, la politique de M Nadella est payante et fait sans aucun doute le bonheur de tous ceux qui ont investi dans les actions "MSFT". Microsoft vient en effet de dépasser Alphabet, la maison-mère de Google, en valorisation boursière, avec une capitalisation boursière de 753 milliards de dollars à la fin de la séance régulière de ce mardi. La valorisation d'Alphabet au même moment était de 739 milliards de dollars.

Dans ce classement des entreprises où le pognon règne en maître, les deux sociétés ont échangé leurs places, Microsoft étant désormais la troisième société la mieux valorisée au monde et Alphabet la quatrième. Apple et Amazon occupent quant à elles respectivement la première et la deuxième marche du podium. Ces quatre entreprises sont dans la course pour devenir la première entreprise américaine à atteindre une capitalisation boursière vertigineuse de 1000 milliards de dollars !

Au niveau politique on peut dire que tout va bien chez Microsoft et que le "Cloud First, Mobile First" est sans aucun doute une bonne politique pour faire le bonheur des actionnaires et investisseurs mais est-ce ça le principal ? L'argent est certes là mais on a vraiment l'impression que Microsoft a totalement perdu son âme. Avec des indicateurs si bons, n'était-il pas possible pour Microsoft de faire survivre certains projets certes pas rentables à courts termes mais qui auraient permis à l'entreprise de garder une main mise sur certains marchés ?

 L'ANFR a le pouvoir de faire retirer des smartphones de la vente
 Publié le 04/06/2018 à 10:00
Pays des normes en tous genre, la France croule sous un nombre impressionnant de règles, obligations ou lois qui rendent la vie des professionnels souvent bien plus compliquée qu'on ne pourrait l'imaginer. Parmi ces dizaines de milliers de règles qui cadre nos vies, pour le bien de la majorité, il y a les normes imposées aux fabricants de téléphones mobiles concernant la puissance du rayonnement électromagnétique de leurs appareils. Le DAS est selon Wikipédia, la référence des étudiants, un indice indiquant la quantité d'énergie véhiculée par les ondes radiofréquences reçues par l'usager d'un appareil radioélectrique (téléphone portable, par exemple), lorsque cet appareil fonctionne à pleine puissance et dans les pires conditions d'utilisation.

Dans le cadre de ses missions de surveillance du marché des équipements radioélectriques et du contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, l’ANFR (Agence nationale des fréquences) a contrôlé les téléphones Alcatel PIXI 4-6’’, Echo Star Plus et Huawei Honor 8. Les mesures de l’ANFR ont révélé des valeurs dépassant la limite réglementaire de 2 W/kg. En application de l’article L43 II bis du code des postes et des communications électroniques, l’ANFR a mis en demeure les sociétés responsables de la mise sur le marché de ces téléphones de prendre toutes les mesures appropriées pour mettre fin à la non-conformité constatée sur les équipements actuellement sur le marché ainsi que ceux déjà commercialisés.

Les sociétés TCL, Modelabs Mobiles et Huawei ont pris la décision de réduire la puissance de leurs terminaux via une mise à jour. Ce n'est pas toujours le cas et il arrive que soit le fabricant retire de lui-même un appareil hors norme, soit l'ANFR elle-même décide qu'un appareil soit retiré du marché français. Le saviez-vous ?

Archives de toutes les news depuis la création du site